Please reload

Posts Récents

Extrait d'un témoignage d'une de nos clientes

March 3, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La timidité entrepreneuriale: ''j'aime mes mollets! Et toi, apprécies-tu les tiens?''

May 18, 2019

Aucun rapport avec l'esprit d'entreprise me diriez-vous ? J'ai hérité de mon grand-père paternel de gros mollets masculins. J'ai grandi avec le complexe de n'avoir pas eu des mollets féminins. J'ai commencé à porter les robes vers l'âge de 35 ans lorsque la convoitise des mollets de mannequins a cessé de hanter mes pensées.Je me suis rendue compte trop tard que ce n'était qu'un gaspillage inutile d'énergie que de se morfondre à ne pas s'assumer.

 

Notre environnement nous contraint à développer des repères collectifs similaires qui nous culpabilisent lorsque nos réalités s'écartent de ces dits standards. Qui nous a dicté que des cheveux lisses sont plus beaux que des cheveux crépus ? Qui nous a dicté qu'avoir la peau claire nous rend plus belle qu'une peau sombre? Qui nous a dicté qu'il est important de toujours plaire à notre clan? Qui nous a dicté que le fondateur d'une grosse entreprise est plus entrepreneur qu'un autre?... Bref, en prenant du recul, nous nous rendons compte que le pouvoir n'est pas seulement l'autocratie mais il se joue également dans la conquête des pensées et des convictions des autres. Tout cela, dans le but de créer des complexes de toute sorte.

 

Halte à la culture imitative


L'esprit d'entreprise vient nous arracher du mimétisme, de la culture imitative et nous amène à embrasser le vrai nous, enfoui et enterré par la recherche de ressemblance à autrui. Halte au stress de vouloir exceller dans tout et de paraître impeccable. Entreprendre rime avec erreur, perte, peine mais aussi victoire, bénéfice et joie...

 

La sur-perfection n'est pas aidante, le souci de bien faire les choses selon les attentes de vos clients demeurent la priorité. 

 

Intégrer une culture d'acceptation de soi et d'amélioration continue

Tu as un gros nez? Un gros ventre? Un bras maigre? de petits yeux? des lèvres épaisses..Ton entreprise est à la maison? Tu es travailleur autonome? Tu n'as pas encore atteint ton chiffres de croisière?... Bref, nous avons toujours un petit quelque chose qui nous chicote... mais cela n'a aucune importance. La réussite appartient à ceux et celles qui n'ont pas de complexes. Comment casser notre frustration ou notre complexe ? Il suffit d'en parler. Il arrive dès fois que ce que nous voyons comme une montagne n'est en fait qu'une petite colline. Le complexe nous amène à justifier une procrastination, un refoulement ou un report de décision.

Apprendre à connaitre ses limites, ses forces et ses faiblesses est très aidant. Quels sont tes traits de personnalité que tu ne peux pas changer? Quels sont ceux que tu peux améliorer? Comment peux tu les améliorer? Avec qui peux-tu collaborer pour y pallier?

De la même manière que les cellules sont les parcelles qui font que le corps respire et fonctionne, il en est de même des entreprises quelles qu'elles soient. Ta famille, ton quartier, ton arrondissement, ta ville, ton pays ont besoin de toi pour fonctionner. Arrange-toi pour que ton entreprise soit utile à la collectivité au sein de laquelle tu opères et dis-toi que je contribue à mon milieu.

Un entrepreneur timide ou complexé ne se fera pas remarquer facilement. Notre image projetée, notre capacité de nous assumer transparaît sans retenue dans nos comportements.

 

Entreprends avec la tête libre!

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square